Aller au contenu

Fabiola ou l'Eglise des catacombes

Réf.: bdp_081

Livre numérique au format epub

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 0,00 € Prix normal 3,00 €

Fabiola ou l’Eglise des catacombes est écrit par le Cardinal Wiseman en 1858. Nous avons retenu la traduction de l’anglais de M. Viot, et nous avons gardé la majorité des notes de bas de page. Nous en avons ajouté d’autres.

Le livre est ce que l’on pourrait appeler de nos jours un roman historique. Roman dans lequel on découvre la vaste culture générale de l’auteur, sur les arts, le mode de vie, la sociologie de l’époque où se déroule l’histoire. Il ne s’agit pas simplement d’un roman apologétique sur les premiers chrétiens : l’ouvrage dépeint l’ambiance d’une époque, dans de nombreux domaines.

Fabiola est une jeune et riche romaine qui s'intéresse à tout. Cultivée, rafinée, elle a des chrétiens l'image véhiculée par la société : une secte de fous qui adorent une tête d'âne.

Elle est néanmoins touchée lorsqu'elle se rend compte que toutes les vertus et qualités qu'elle admire chez ses amies les plus proches ou même chez l'une de ses esclaves sont la conséquence de leur foi chrétienne.

A coté de cela, la persécution initiée par l'empereur Maximien Hercule commence à faire rage. Sébastien, Agnès, les amis de Fabiola, sont emmenés pour être exécutés.

 

  • ISBN : 978-2-36878-060-2
  • Aperçu en ligne : Extrait ↗
  • Au cas où vous préféreriez acheter ce livre chez un autre libraire, vous pouvez le trouver ici :

    Disponible au format Kindle : Chez Amazon ↗
  • Disponible sur l'Apple Store : Apple Store ↗
Cardinal Nicholas Wiseman

Nicholas Wiseman

Traduction partielle du Dictionary of National Biography, disponible sur Wikisource.

Nichoals Patrick Stephen Wiseman (1802-1865), cardinal-archevêque de Westminster, né à Séville le 2 août 1802, était le plus jeune des deux fils issus d'un second mariage de James Wiseman, un catholique irlandais qui s'était installé comme marchand en Espagne.

Alors qu'il n'était encore qu'un nourrisson, sa mère le déposa sur l'un des autels de la cathédrale de Séville, où il fut solennellement consacré au service de l'église. Son père meurt subitement d'apoplexie à Séville en 1804. La jeune veuve, avec ses trois enfants, quitte l'Espagne en 1805 pour Waterford. Ils y restent deux ans, pendant lesquels les garçons reçoivent une instruction dans un pensionnat local. Le 23 mars 1810, Nicholas et son frère...

Plus d'informations sur Nicholas Wiseman

Quelques livres disponibles aux Éditions Blanche de Peuterey, sur le même thème :

  • L'Octavius

    L'Octavius

  • Callista

    Callista

  • Journal et pensées de chaque jour

    Journal et pensées de chaque jour