Aller au contenu

Vie et correspondance de Théophane Venard

Réf.: bdp_243

Livre numérique au format epub

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 4,00 € Prix normal 4,00 €

Ce livre existe au format papier

18.90 €

Le Père Théophane Venard, prêtre des Missions Étrangères de Paris, fut l’un des saints les plus vénérés de la fin de 19ème siècle en France. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus se sentait très proche de lui, après avoir lu le récit de sa vie.

Le livre, composé par son frère sous les encouragements de Mgr Pie, évêque de Poitiers, recueille l’abondante correspondance de Théophane Venard avec sa famille, depuis ses années de collège et de lycée, les temps de séminaire aux Missions Étrangères de Paris, et son départ pour le Tonkin. Une fois arrêté, il continuera sa correspondance.
L’ensemble forme un livre exceptionnel, tant d’un point de vue historique que spirituel.

Biographie de Théophane Venard

Missionnaire français, né à St-Loup, dans le diocèse de Poitiers, en 1829 ; martyrisé au Tonkin, le 2 février 1861. Il fit ses études dans la région de Poitiers, puis au séminaire diocésain, enfin au séminaire des Missions Étrangères de Paris où il entra comme sous-diacre. Ordonné prêtre le 5 juin 1852, il partit pour l'Extrême-Orient le 19 septembre.
Après quinze mois à Hong Kong, porte d’entrée pour la Chine, il fut envoyé finalement dans une mission au Tonkin occidental, où les chrétiens venaient d'être éprouvés par une série de persécutions. Peu après l'arrivée du Père Vénard, un nouvel édit royal fut publié contre les chrétiens, et les évêques et les prêtres furent obligés de se réfugier dans des grottes, ou des forêts.

Le père Vénard, dont la constitution avait toujours été délicate, souffrait presque constamment, mais continuait à exercer son ministère la nuit, et, parfois, en plein jour.
Le 30 novembre 1860, il est trahi et capturé. Jugé devant un mandarin, il refuse d'apostasier et est condamné à la décapitation. Il reste prisonnier jusqu'au 2 février, et pendant cette période, il vécu dans une cage, d'où il écrit à sa famille des lettres belles et consolantes, joyeuses dans l'attente de sa couronne. Son évêque au Tonkin, Mgr Retord, écrit de lui à cette époque : « Bien qu'enchaîné, il est gai comme un petit oiseau ».

Sur le chemin du martyre, le père Vénard chantait des psaumes et des hymnes. À son bourreau, qui convoitait ses vêtements et lui demandait ce qu'il donnerait pour être tué promptement, il répondit : « Plus ça dure, mieux ce sera ». Sa tête, après avoir été exposée au sommet d'un poteau, a été gardée par les chrétiens et se trouve aujourd'hui vénérée au Tonkin. Le corps repose dans la crypte des Missions Étrangères, à Paris. D'autres précieuses reliques sont entre les mains du frère du martyr, le chanoine Eusèbe Vénard, curé d'Assais (dans les Deux Sèvres) qui possède également la plupart des lettres du martyr, y compris celles écrites depuis la cage.

Dans une lettre adressée à son père, Théophane évoque ainsi son prochain sacrifice : « Un léger coup de sabre séparera ma tête de mon corps, comme la fleur de printemps que le maître du jardin cueille pour son plaisir. Nous sommes tous des fleurs plantées sur cette terre, que Dieu cueille à son heure : les uns un peu plus tôt, les autres un peu plus tard...  Père et fils, rencontrons-nous au Paradis. Moi, pauvre petite mite, je pars la première. Adieu ».

La cause de sa béatification fut introduite à Rome en 1879, et il fut déclaré bienheureux le 2 mai 1909. La cérémonie de béatification réunit une importante délégation française, dont l'évêque de Poitiers et le seul frère survivant du martyr. Théophane Vénard a été béatifié en compagnie de trente-trois autres martyrs, dont la plupart étaient originaires du Tonkin, de Cochinchine ou de Chine.

En 1998, Théophane Venard est canonisé par Jean-Paul II, avec 19 autres martyrs du Vietnam.

  • ISBN : 978-2-36878-250-7
  • Aperçu en ligne : Extrait ↗
  • Au cas où vous préféreriez acheter ce livre chez un autre libraire, vous pouvez le trouver ici :

    Disponible au format Kindle : Chez Amazon ↗

Certains articles permettent de découvrir ce livre :

Eusèbe Venard

Eusèbe Venard

Eusèbe Vénard (1835-1913) est l’un des frères de Théophane Vénard. Après sa sœur Mélanie devenue religieuse, Eusèble Venard entre au séminaire pour le diocèse de Poitiers.  Il est le destinataires de nombreuses lettres écrites par son frère Théophane.

Parmi ses charges, il fut vicaire de la cathédrale de Poitiers, puis curé d’une paroisse.

Enfin, il conserva des reliques de son frères, ainsi qu’une grande partie de sa correspondance. Pour la première fois, il publia en 1864 un recueil de ses lettres, qui eut un très grand succès.

Plus d'informations sur Eusèbe Venard

Quelques livres disponibles aux Éditions Blanche de Peuterey, sur le même thème :

  • ecrits spirituels de chrales de Foucauld

    Écrits spirituels

  • histoire abrégée des missins catholiques

    Histoire abrégée des missions catholiques

  • Quelques saints missionnaires

    Quelques saints missionnaires