Aller au contenu

Le combat spirituel

Réf.: bdp_051

Livre numérique au format epub

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 0,00 € Prix normal 1,50 €

Lire un extrait ↗

La première édition du Combat Spirituel parut à Venise en 1589, et il y en eut près de cinquante éditions avant la mort de l'auteur ; cette première édition ne contenait que vingt-quatre chapitres, puis le Combat Spirituel fut complété par l'auteur ; en 1608, c'est-à-dire, deux ans avant la mort du P. Scupoli, on édita à Paris une traduction en soixante chapitres avec ce titre : « Le Combat Spirituel, composé par les Prêtres Réguliers, appelés communément Théatins ; et par eux augmenté de vingt-sept Chapitres ». La présente édition en compte 66.

Assez rapidement, le livre connut un vrai succès. Il apparaît comme un ensemble de conseils à suivre pour « progresser dans la vie intérieure ». Si de nos jours cette idée de « progrès intérieur » peut surprendre, il n’empêche que toute personne qui cherche à ressembler au Christ se rend compte qu’il y a encore des comportements dans son existence qui ne ressemblent pas à ceux de notre Seigneur. Pour éliminer des mauvaises habitudes et acquérir des vertus, l’intéressé doit mener un « combat spirituel », et le livre de Laurenzo Scupoli est un vrai guide dans ce domaine. La table des matières ci-dessous permet de voir les thèmes abordés.

Dans le même ordre d’idée, on peut associer ce livre à l’Imitation de Jésus-Christ, au Guide de la vraie piété au milieu du monde, ou encore à l’Introduction à la vie dévote.

Pour mieux se rendre compte de l’importance de ce livre à son époque, on peut lire quelques lettres de saint François de Sales à ce sujet : dans plusieurs d’entre elles, on voit l’estime que le saint faisait de cet ouvrage, qu'il appelait même « son cher livre, son livre favori » : ces expressions sont rapportées par l’un de ses biographes.

M. le Camis, évêque du Bellay, précise : « Je demandais un jour au bienheureux évêque de Genève, qui était son Directeur ? Il tira de sa poche le livre Le Combat Spirituel, et me dit : « Voilà celui qui avec Dieu m'enseigna dès ma jeunesse ; c'est mon maître aux exercices de la vie intérieure ; depuis que j’étais écolier à Padoue, un Théatin me l'enseigna, et me le conseilla, j'ai suivi son avis, et m'en suis bien trouvé : il a été composé par un saint religieux de cette célèbre congrégation, qui a caché son nom particulier, et qui l'a laissé se répandre sous le nom de son Institut ».

Le pape Alexandre VII, après avoir béatifié, en 1659, le saint évêque de Genève, fit dire au supérieur des Théatins, le P. Bozomo, qu'en « béatifiant saint François de Sales, il avait béatifié un enfant de sa congrégation » ; puisque le saint évêque avait puisé sa piété dans la Doctrine du Combat Spirituel.

Dès l'an 1610, l'édition qu'on donné à Boulogne du Combat Spirituel, parut avec le nom du P. Scupoli ; plusieurs éditions précédentes avaient paru par humilité de l'Auteur, tantôt sous le simple nom du Serviteur de Dieu, tantôt sous le nom général des P. Théatins.

Il y a encore trois opuscules écrits par Laurenzo Scupoli, qui ne sont pas traduits en Français : 1°. La manière d'assister les infirmes ; 2°. la manière de réciter le Rosaire ; 3°. une petite addition au Combat Spirituel, divisée en trente-huit petits chapitres, qui aurait pu faire une seconde partie au Combat Spirituel, si elle avait été perfectionnée par l’auteur.

Thèmes abordés dans « Le combat spirituel »

1. En quoi consiste la perfection chrétienne ; qu'il faut combattre pour l'acquérir ; et de quatre choses nécessaires en ce combat.

2. De la défiance de nous-même.

3. De la confiance en Dieu.

4. Des signes qui nous permettent de savoir si l'on a la défiance de soi-même et la confiance en Dieu.

5. De l'erreur qui fait prendre à plusieurs la pusillanimité pour une vertu.

6. De quelques avis utiles pour acquérir la défiance de soi-même et la confiance en Dieu.

7. Un bon usage des puissances et premièrement qu'il faut tenir l'intelligence en garde contre l'ignorance et la curiosité.

8. Des obstacles à la juste appréciation des choses et du moyen de bien les connaître.

9. D'un autre défaut à éviter pour bien juger de ce qui nous est utile.

10. De l'exercice de la volonté, et de la fin que nous devons nous proposer dans toutes nos actions, tant les extérieures que les intérieures.

11. De quelques considérations qui peuvent porter notre volonté à se conformer en tout au bon plaisir de Dieu.

12. Des différentes volontés de l'homme et de la guerre qu'elles se font entre elles.

13. De quelle manière il faut combattre la sensualité, et quels actes la volonté doit produire pour acquérir les habitudes des vertus.

14. De la conduite à tenir quand la volonté semble vaincue et dominée par l'appétit sensitif.

15. Quelques avis touchant la manière de combattre, et spécialement contre qui et avec quel courage il faut le faire.

16. Comment le soldat de Jésus-Christ doit se mettre en campagne dès le matin.

17. De l'ordre à suivre dans la lutte que nous avons à soutenir contre nos passions.

18. De quelle manière il faut combattre les mouvements soudains des passions.

19. Comment il faut combattre le vice de l'impureté.

20. Des moyens à prendre pour combattre la négligence.

21. De la manière de gouverner les sens extérieurs et comment on peut les faire servir à la contemplation des choses divines.

22. Comment les choses extérieures peuvent nous aider à régler nos sens et à passer à la méditation des mystères de la vie et de la Passion du Verbe incarné.

23. De quelques autres moyens de régler nos sens selon les diverses circonstances qui se présentent.

24. De la manière de régler sa langue.

25. Que pour bien combattre les ennemis, le soldat du Christ doit éviter avec tout le soin possible ce qui est de nature à troubler la paix de son cœur.

26. De ce que nous avons à faire quand nous nous sentons blessés.

27. Comment le démon a coutume de tenter et de séduire ceux qui veulent s'adonner à la vertu, et ceux qui vivent dans l'esclavage du péché.

28. De la conduite du démon à l'égard de ceux qu'il tient dans l'esclavage du péché.

29. Des artifices que le démon emploie pour retenir dans ses liens ceux qui connaissent leur mauvais état et cherchent à en sortir ; et pourquoi nos bons propos demeurent souvent sans exécution.

30. Comment le démon persuade à plusieurs qu'ils avancent dans la voie de la perfection.

31. Des artifices qu'emploie le démon pour nous faire quitter le chemin de la vertu.

32. Du dernier assaut du démon et de l'artifice auquel il a recours pour faire de la vertu même une occasion de ruine.

33. Quelques avis pour surmonter les passions mauvaises et pour avancer dans la vertu.

34. Qu'il faut acquérir les vertus peu à peu, en s'y exerçant graduellement et sans vouloir les pratiquer toutes à la fois.

35. Des moyens d'acquérir les vertus, et comment nous devons nous appliquer à la même vertu durant un certain espace de temps.

36. Que l'exercice de la vertu exige une application constante.

37. Que la nécessité où nous sommes de nous exercer sans cesse à la pratique des vertus nous oblige à profiter, pour les acquérir, de toutes les occasions qui se présentent.

38. Que l'on doit rechercher les occasions de pratiquer la vertu, et les accueillir avec d'autant plus de joie qu'elles offrent plus de difficultés.

39. Comment nous pouvons nous servir d’occasions diverses à l'exercice d'une même vertu.

40. Du temps que nous devons consacrer à l'exercice de chaque vertu, et des marques de notre avancement spirituel.

41. Que nous ne devons pas souhaiter d'être délivrés des afflictions que nous endurons patiemment ; et de la manière de régler tous nos désirs.

42. Comment on doit se défendre des artifices du démon quand il nous inspire des dévotions indiscrètes.

43. Combien nos penchants mauvais et les suggestions du démon ont de force pour nous pousser à juger témérairement du prochain, et de quelle manière nous devons résister à cette tentation.

44. De l'oraison.

45. Ce qu'est l'oraison mentale.

46. De l'oraison qui se fait voie de méditation.

47. D'une autre manière de prier par voie de méditation.

48. Comment nous pouvons méditer en prenant pour sujet de méditation la bienheureuse Vierge Marie.

49. De quelques considérations qui doivent nous engager à recourir avec foi et confiance à la Vierge Marie.

50. Comment nous pouvons dans l'oraison nous aider du secours et de l'intermédiaire des anges et des saints.

51. Des diverses affections que nous pouvons tirer de la Passion de Jésus-Christ.

52. Des fruits que nous pouvons retirer de la méditation de Jésus crucifié, et de l'imitation de ses vertus.

53. De l'adorable sacrement de l'Eucharistie.

54. De la manière de recevoir le très Saint Sacrement de l'Eucharistie.

55. Comment nous devons nous préparer à la communion, si nous voulons qu'elle nous excite à l'amour de Dieu.

56. De la communion spirituelle.

57. De l'action de grâces.

58. De l'offrande de soi-même à Dieu.

59. La dévotion sensible et la sécheresse spirituelle.

60. De l'examen de conscience.

61. Comment nous devons persévérer dans la lutte et combattre jusqu'à la mort.

62. De la résistance à opposer aux ennemis qui nous attaquent, au moment de la mort.

63. Des quatre assauts que nos ennemis nous livrent à l'heure de la mort, et premièrement de la tentation contre la foi et de la manière d'y résister.

64. De l'assaut du désespoir et de la manière de s'en défendre.

65. De l'assaut de la vaine gloire.

66. De l'assaut des illusions et des fausses apparences, à l'article de la mort.

  • ISBN : 978-2-36878-030-5
  • Aperçu en ligne : Extrait ↗
  • Au cas où vous préféreriez acheter ce livre chez un autre libraire, vous pouvez le trouver ici :

    Disponible au format Kindle : Chez Amazon ↗
  • Disponible sur l'Apple Store : Apple Store ↗
Lorenzo Scupoli

Lorenzo Scupoli

Lorenzo Scupoli fait partie de ces religieux qui ont subit plusieurs injustices et les ont portées avec humilité et résignation.

Religieux théatin, il est accusé d'un méfait que manifestement il n'a pas commis, et se voit condamné à un an de prison.

Pendant ce temps, le livre "Le combat spirituel" est publié, mais attribué à un autre.

Il sera réhabilité par son ordre avant la fin de sa vie.

Né en 1530, le Père Laurenzo Scupoli, mort à Naples en odeur de sainteté le 28 novembre 1610, étant âgé de près de quatre-vingts ans. Il avait été reçu par S. André Avellin, Supérieur de la Maison des Théatins de Naples ; il fit profession le 26 Janvier 1571, étant âgé de près de quarante ans. Il demeura ensuite dans les villes de Plaisance, Milan,...

Plus d'informations sur Lorenzo Scupoli

Quelques livres disponibles aux Éditions Blanche de Peuterey, sur le même thème :

  • 10 jours pour l'Esprit Saint

    10 jours pour l'Esprit Saint

  • Imitation de Jésus Christ

    Imitation de Jésus Christ

  • Guide de la vraie piété au milieu du monde

    Guide de la vraie piété au milieu du monde