Aller au contenu

Des devoirs à rendre aux morts

Réf.: BdP_202

Livre numérique au format epub

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 0,00 € Prix normal 2,00 €

Saint Augustin reçoit une lettre de Paulin de Nole, frère dans l’épiscopat, qui lui demande son avis sur une question « pastorale » : est-il nécessaire que les morts soient ensevelis près des tombeaux des saints ? Saint Augustin répond assez rapidement à la problématique posée, mais il ne se contente pas de cela : il veut profiter de l’occasion pour étudier plus largement cette question de nos relations avec les personnes défuntes : les défunts ont-ils besoin de nos prières ? Les défunts ont-ils besoin d’une sépulture ? Si l’on ne peut donner une sépulture à un défunt, que se passe-t-il ? Qu’en est-il des martyrs dont les corps ont été littéralement détruits ?

L’ouvrage n’est pas macabre, mais profondément pastoral. Réfléchir sur ce que nous faisons pour les défunts nous est toujours utile. De nos jours où la mémoire des défunts se résume souvent à quelques chrysanthèmes déposés à la Toussaint (qui n’est pourtant pas la fête des morts, mais la fête de tous les saints), ou des cendres éparpillées, comme si la vie venait de s’arrêter, il est bon de lire un texte raisonné, qui nous éclaire et fortifie notre désir de prier pour nos défunts. Ce n’est que a conséquence de la foi chrétienne en la résurrection des corps et la vie éternelle.

Traduction du texte par M Defourny

  • ISBN : 978-2-36878-197-5
  • Aperçu en ligne : Extrait ↗
  • Au cas où vous préféreriez acheter ce livre chez un autre libraire, vous pouvez le trouver ici :

    Disponible au format Kindle : Chez Amazon ↗
  • Disponible sur l'Apple Store : Apple Store ↗

Certains articles permettent de découvrir ce livre :

saint Augustin

saint Augustin

Qui ne connaît saint Augustin, évêque d’Hippone ? L’histoire pleine de rebondissements de ce jeune homme est célèbre, d’autant plus qu’il l’ raconte lui-même dans son livre auto-biographique « Les Confessions »

Fils d’une chrétienne qui deviendra sainte Monique et d’un païen Patrice, Augustin s’amuse dans la jeunesse, tout en cherchant « la Vérité », sur Dieu et sur le monde. Il abandonne assez rapidement l’éducation de sa mère, et part enseigner la rhétorique à Carthage, où il se lie avec une jeune femme, dont il aura un fils.

Il est très proche des Manichéens, dont il embrasse la foi, et devient l’un des principaux orateurs. Et c’est à ce titre qu’il part d’abord à Rome puis à Milan, où il est...

Plus d'informations sur saint Augustin

Quelques livres disponibles aux Éditions Blanche de Peuterey, sur le même thème :

  • Préparation à la mort

    Préparation à la mort

  • Un mois avec nos amies les âmes du Purgatoire

    Un mois avec nos amies les âmes du Purgatoire

  • Traité du purgatoire

    Traité du purgatoire