Aller au contenu

Soigner les enfants

Réf.: papier_bdp_051

Livre papier

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix promo 0,00 € Prix normal 20,00 €

Caractéristiques

Présentation

La vie d’Ernesto Cofiño, 1899-1991, fondateur de la pédiatrie moderne au Guatemala, déclaré vénérable par le pape François le 14 décembre 2023

Chevalier de la Légion de l’Honneur - Ancien interne des Hôpitaux de Paris

Voilà comment, très succinctement, l'on pourrait résumer ce livre. Ernesto Cofiño, homme qui sort de l'ordinaire, est décédé en 1991, des suites d'un cancer, après une vie bien remplie, qu'il a essentiellement consacrée à s'occuper des autres, et tout spécialement à soigner les enfants.

c'est son dernier fils, José Louis, aidé du journaliste José Miguel Cejas, qui est principalement l'auteur de cette biographie. Pour rendre l'ensemble vivant, les deux co-auteurs ont eu l'idée de présenter la vie d'Ernesto Cofino sous forme de lettres que José Louis envoie à ses enfants, les petits enfants d'Ernesto, pour leur faire connaître leur grand père. Comme il le dit dans la première lettre :

Vous étiez tout-petits en 1991, quand grand-père est décédé et je ne veux pas qu’il vous arrive la même chose qu’à moi, qui n’avais que cinq ans à la mort de ma mère et n’en ai gardé aucun souvenir personnel. Pas le moindre mot, la moindre image, le moindre geste.

Les premières lettres du livre sont également un récit historique du Guatemala du début du 20ème siècle : sous l'emprise d'une dictature, personne n'était à l’abri d'une arrestation inattendue.

En 1917, la ville de Guatemala City, la capitale, est secouée par un tremblement de terre, qui paralysera l'activité économique pendant plusieurs années. Un ami de son père propose à Ernesto Cofino de partir étudier à Paris. Il deviendra médecin, Interne des Hôpitaux, disciple du Professeur Robert Debré, et spécialiste en pédiatrie.

De retour au Guatemala, il découvre une médecine balbutiante, où tout est à faire, en particulier en pédiatrie. Après avoir été difficilement admis par ses pairs, il consacrera son existence à soigner les enfants, au sens large du terme.

Chrétien presque occasionnel avant son départ à Paris, il rentre au Guatemala avec une préoccupation spirituelle bien supérieure. Il voit dans son engagement de pédiatre une conséquence de sa foi.

À 56 ans, il fait la connaissance par l’intermédiaire de l’évêque de Guatemala City d’un jeune prêtre de l’Opus Dei. L’évêque lui suggère de le prendre comme accompagnateur spirituel, ce qu’il fait. Il découvrira ainsi sa vocation à l’Opus Dei, qui l’aidera encore plus à associer travail et prière. Il s’impliquera passionnément dans plusieurs projets sociaux promus par les quelques membres de l’Opus Dei présents au Guatemala.

Il décédera d’un cancer le 17 octobre 1991.

Le 31 juillet 2000, le diocèse de Guatemala City ouvre la phase diocésaine du procès en béatification d’Ernesto Cofiño. Le 14 décembre 2023, Ernesto Cofiño est déclaré vénérable par le pape François.

Pour aller plus loin

D'autres livres sur le même thème

Quelques livres disponibles aux Éditions Blanche de Peuterey, sur le même thème :

  • Le bal après la tempête

    Le bal après la tempête

  • Journal et pensées de chaque jour (papier)

    Journal (papier)

  • Vie et correspondance de Théophane Venard (papier)

    Vie et correspondance de Théophane Venard (papier)